en projet : une treille dans le nouveau jardin

 

les confines

A chaque fois que je vois cette photo,

je trouve que la treille du jardin des Confines

est un ravissement.

Il s'en dégage une sensation de fraîcheur et d'apaisement.

On a envie d'y cheminer lentement,

de s'arrêter pour respirer le parfum suave des glycines...

le temps semble y arrêter sa course folle.

jardins de Provence

Alors que toute à mon futur jardin à aménager

je relisais ce très joli livre

sur les jardins de Provence,

j'ai eu une révélation!

 

La parcelle sur laquelle notre maison est construite

est toute en longueur

et une treille y trouverait tout à fait sa place

rythmant l'espace en y créant de la verticalité,

soulignant la jolie perspective du jardin.

 

Me voici donc à réfléchir aux plantes

qui pourraient habiller

cinq arches en bois et en garnir les pieds.

 

J'aimerait que l'ensemble soit dans les mêmes tons

de vert, de blanc et de violet

qu'au jardin des Confines.

 

Il faudrait que les floraisons s'étalent

sur un maximum de temps

en se relayant...

aussi ai-je penser à y faire grimper une glycine,

des rosiers lianes,
des rosiers grimpants remontants

et des clématites.

 

Aux pieds de la treille,

une belle unité de valérianes blanches

et de lavandes prendraient le relais

des narcisses et des iris.

 

Qu'en pensez-vous?

Pourriez-vous me conseiller des clématites

et surtout des rosiers

de préférence à petites fleurs

à faire grimper?