comment j'ai (presque)

fait de la gelée de sureau

 

Capture

Pour commencer, il faut que je vous avoue

que d'aussi loin que remontent mes souvenirs,

j'ai toujours détesté l'odeur du sureau.

 

Mais, à fond dans mon trip

"retour à la campagne",

et après avoir laissé passer le temps des fleurs de sureau

avec lesqueles je voulais faire du sirop,

j'ai voulu me lancer dans la gelée de baies de sureau.

IMG_9035

Profitant d'une balade à vélo sous un grand soleil dimanche,

je me suis arrêtée pour en cueillir

un plein panier.

 

J'ai passé une heure à les égrainer à la fourchette,

je les ai fait cuire puis passées au moulin...

l'odeur n'était pas terrible.

J'ai ajouté le sucre, laissé reposer,

fait cuire et là...

l'odeur était franchement nauséabonde!

J'ai goûté : heark!

Très amer! Immangeable!

 

Après avoir fait quelques recherches,

le blog cuisine en folie m'apprend que :

 

 

"IMPORTANT : il existe 2 sortes de sureaux, dont 1 est toxique

 

LE VRAI : petit arbre de 2 à 7 m avec un tronc en bois et des ombelles de baies noires qui pendent vers le sol. Ses branches sont creuses (on en fait des flutes) et on l'appelle aussi l'arbre des fées.

 

Sureau-noir

(la maison du sureau)

Cette plante antivirale n’a pas son pareil
pour éliminer la grippe et les otites.
 

LE MAUVAIS : une plante/herbe appelé le sureau Yeble, d'1 mètre de haut ou un peu plus, qui fait des ombelles dressées vers le ciel
****

sureau-yeble-fruits2

(cueillette-cie)

En principe aucune chance de le confondre avec le mauvais
qui est une herbe courte sur pattes qui doit faire 1m, 1m30 max."
 

Aucun doute possible,

celui que j'ai cueilli est le sureau Yeble.

 

J'ai donc tout jeté à la poubelle

...l'odeur ecoeurante flotte toujours dans la maison.

(M. Luciole m'a même demandé si j'avais fait de la raclette,

c'est pour dire...)

 

Voilà donc comment j'ai presque

empoisonné ma famille

fait de la confiture de sureau

...presque.